Diriger comme un chef d’orchestre

Chef d'orchestre, C.Binet

10 avril 2019

Diriger comme un chef d’orchestre

Chef d’orchestre ne signifie pas homme-orchestre. Capable de lire les partitions de tous les instruments à la fois, le chef d’orchestre conjugue les talents et donne à chacun sa place. C’est ainsi qu’il obtient un ensemble harmonieux. Parce qu’il a une vision d’ensemble, il est celui qui dirige les musiciens et conduit l’interprétation.

La mission du chef d’entreprise n’est-elle pas semblable à celle du chef d’orchestre ?

On considère généralement que le métier de chef d’orchestre est apparu au XIXe siècle, lors de la création de l’opéra de Wagner Tristan et Isolde. L’instrumentation était si pléthorique, comparé à ce que l’on pratiquait jusque-là, qu’il devenait impensable que l’orchestre joue en rythme sans être dirigé.
Le chef d’orchestre n’est pas un homme-orchestre. Il n’a pas vocation à faire à la place de ses musiciens mais à les diriger, à conduire leur énergie et leur compétence, en veillant au respect du rythme, de la « lettre » et de l’’esprit de la partition.

 

Le chef d’orchestre n’a pas pour mission d’être un homme-orchestre.

 

Le chef donne la direction

En cela semblable au chef d’entreprise, son rôle est de mener à bien la réalisation de la mission qui a été décidée. En français, le mot chef vient du latin caput, qui signifie la tête. Le chef d’orchestre, comme le chef d’entreprise, est la tête. Non pas que les autres en soient dépourvus, mais parce que tous ont le front baissé vers leur ouvrage, l’esprit entièrement mobilisé sur leur instrument. C’est à lui que revient la responsabilité de prendre une vue d’ensemble et de donner une direction.
Le chef d’orchestre n’a pas besoin de savoir jouer de tous les instruments aussi bien que chaque instrumentiste. Ce serait d’ailleurs impossible. Mais il lui est nécessaire de connaître les particularités de chacun. Et s’il arrive qu’un chef d’orchestre soit premier prix de conservatoire de l’un ou l’autre des instruments, il sait qu’il devra faire confiance et déléguer le jeu de cet instrument à un autre. Car le rôle du chef est autre.

 

Le chef d’orchestre, comme le chef d’entreprise, est la tête.

 

Le rôle du chef

Le rôle du chef est de lire l’ensemble de la partition, de l’interpréter et de donner à l’orchestre le tempo, la couleur, le rythme. Il lui revient également d’ordonner les répétitions et de faire en sorte que tout soit au point pour le jour J. Le chef est un entraîneur de talents. Il doit savoir s’entourer des bonnes personnes et donner à chacun la place qui lui revient au sein de l’ensemble, afin d’obtenir le résultat le plus harmonieux. Quand le chef lève sa baguette, l’ensemble parle d’une même voix et si l’orchestre dissone, le chef en est responsable.

Obtenir le meilleur

En musique, comme dans une entreprise, on cherche à atteindre la meilleure performance. Pour cela, tous doivent progresser dans une même direction. L’auteur de bandes dessinées Christian Binet, à qui l’on doit notamment les célèbres Bidochon, a consacré deux albums humoristiques à la musique, sous le titre Haut de gamme. Sur le ton de l’humour, il met en relief une des caractéristiques essentielles d’un orchestre : il ne peut y avoir de guerre d’egos, sans que cela détruise toute harmonie.

« Que le meilleur gagne ! », s’écrie l’un des instrumentistes, alors que le chef d’orchestre donne le mouvement de départ. Comme si se livrait une bataille des uns contre les autres. Au contraire, ce qui fait la beauté de l’œuvre musicale, c’est que chacun s’y trouve à sa place. C'est que les violons jouent pour les clarinettes, qui jouent pour les violoncelles, ainsi de suite. Une entreprise est comme un orchestre : que chacun y tienne son rôle et l’ensemble atteindra le meilleur résultat.

Éviter la guerre des egos

De la même manière, Christian Binet met en scène deux clarinettistes. Tous deux ont appris leur partition, mais au moment de jouer, la deuxième clarinette s’indigne. Pourquoi est-ce à lui que l’on demande de jouer la deuxième clarinette et pas à l’autre ? Pourquoi ne serait-il pas la première clarinette ? Aucun argument ne parvient à le convaincre que son rôle est aussi important que celui de la première clarinette. Il s’est mis en tête que c’était une injustice. Et tout le travail mené pendant des mois tombe à plat.

Le rôle du chef est aussi de savoir composer avec les egos. Il doit faire comprendre à chacun que sa place est essentielle pour le succès de l’équipe, quand bien même le titre paraîtrait moins prestigieux.

 

 

Comments (1)

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*)

Contact

Synergie & Co

209 rue Saint-Honoré, 75001 Paris

Téléphone :+33 (0)6 12 61 26 91

 

 

 

 

↓