L’affirmation positive procède du cœur

Ne pas se limiter

13 novembre 2019

L’affirmation positive procède du cœur

L’affirmation positive est à la mode. Certes, l’énergie des mots est primordiale, dans la construction de notre personne, et pour mettre en œuvre notre volonté. C’est pourquoi, il est préférable de se répéter des phrases positives, qui influenceront notre inconscient, plutôt que de nourrir des pensées négatives et d’auto-limitation. Mais pour que le Verbe devienne Créateur, il lui faut passer par le cœur. Sans cette triangulation, l’affirmation positive est, le plus souvent, sans effet.

Qu’est-ce que l’affirmation positive ?

L’affirmation positive est la théorie selon laquelle, en se répétant des phrases positives, un peu à la manière d’un mantra, on finit par s’en persuader si bien que l’inconscient les fait siennes, et dirige efficacement la conscience sur une voie positive choisie. L’affirmation positive aiderait ainsi à franchir bien des barrières que nous aurions tendance à nous mettre, et à nous placer dans un état d’esprit positif et volontaire. Cette méthode Coué remise au goût du jour fait florès ces dernières années. Certains dirigeants d’entreprises y voient même une opportunité de booster leurs équipes, en leur suggérant de susurrer à l’oreille de leur inconscient des phrases qui feront d’eux des battants. Or, l’affirmation positive est plus complexe que cela. Puisant, notamment, aux sources du yoga nidra dont s’inspire en partie la sophrologie moderne, elle n’est pas un simple exercice à pratiquer au lever ou au coucher. Elle est véritablement une intention de tout le corps : cœur et esprit. Sans quoi, elle demeure sans effet.

 

La répétition de ces phrases joue ainsi le rôle du refrain d’une chanson

 

La force du refrain

A l’image d’un iceberg, notre inconscient est la partie immergée de notre être. Voilée, souterraine, ne se laissant qu’à peine deviner selon l’orientation de la lumière et ne se montrant jamais dans toute sa puissance, elle se nourrit toutefois des choses que nous voyons, expérimentons, entendons et ressentons en conscience. Par la répétition d’autosuggestions, la technique des affirmations positives peut avoir de l’effet sur notre inconscient et l’éveiller, par exemple, à la douceur, à la confiance en soi ou à la volonté de réussite. La répétition de ces phrases joue ainsi le rôle du refrain d’une chanson qu’à force d’entendre, on finit par connaître par cœur et par faire sien, créant progressivement de nouveaux réseaux neuronaux qui finissent par ancrer en soi la nouvelle croyance.

 

L’affirmation positive, c’est le cœur allié à l’esprit

 

La force du cœur alliée à l’esprit

L’affirmation positive, c’est le cœur allié à l’esprit. Car sans la vibration du cœur, sa portée est sans puissance. Il nous arrive de fredonner un refrain que nous avons entendu distraitement sans pourtant croire à ce qu’il dit. En le chantonnant ainsi, sans foi, comme machinalement, il ne pourra avoir d’influence sur notre vie par la seule puissance de ses mots.

C’est pourquoi la pratique de l’affirmation positive ne peut fonctionner que si l’on y met du cœur en plus de l’esprit. Pour que l’affirmation s’ancre véritablement en soi et produise à l’extérieur les effets de sa vibration, la personne doit ressentir profondément cette affirmation. Et il en va de même pour une pensée négative ressentie avec force, d’où l’importance de prendre conscience de ses pensées et affirmations. J’ai acquis la conviction, à la lumière de mon expérience mais aussi de travaux de recherche, comme ceux  de Gregg Braden, que, en l’absence de cette foi puissante, l’affirmation ne change rien, ni en soi ni à l’extérieur.

 

Le cœur, en effet, compte un système nerveux indépendant et bien développé

 

La vibration du cœur parle à l’esprit

Cela ne s’explique pas uniquement par la foi, mais, scientifiquement, par le principe de la loi de l’Attraction. Ce dont on cherche à se convaincre doit partir du cœur et être porteur de sa vibration, qui en fait un organe encore plus important que le cerveau, dans notre relation à soi et à l’autre. Le cœur, en effet, compte un système nerveux indépendant et bien développé, comptant plus de 40 000 neurones, et un réseau dense et complexe de neurotransmetteurs. Il peut ainsi agir indépendamment du cerveau mais aussi renforcer puissamment les signaux que ce dernier émet. Savez-vous que l’onde électromagnétique produite par le cœur est la plus puissante de tout notre organisme ? Et qu’elle peut être ressentie par ceux qui se trouvent autour de nous ? C’est ainsi que nos « humeurs » se transmettent, avant même la parole. Or, si nous pouvons transmettre notre humeur ou notre état d’esprit à ceux qui nous sont proches, nous le pouvons d’autant plus à nous-même.

Sans la volonté du cœur, toute auto-persuasion reste inefficace. Voici pourquoi il ne suffit pas de se répéter des phrases toutes faites, mais en être profondément convaincu, avec son cœur, pour qu’elles aient une incidence sur notre inconscient. L’être humain est, ô combien complexe, c’est ce qui en fait son infinie richesse.

↓